La fellow Angèle McCaie fait un retour sur le premier voyage d'études d'Action Canada de 2019/2020 de juin à Vancouver et Victoria.

Comme citoyenne du monde rural et Acadien du Nouveau-Brunswick, je me sentais énormément intimidée de me rendre dans la grande ville de Vancouver pour rencontrer tous ces fellows dont j’avais lu les biographies impressionnantes à plusieurs reprises au cours de mes 12 heures de vol par-dessus ce beau grand pays. Aussitôt que j’ai rencontré mes 15 co-fellows et l’équipe d’Action Canada, je me suis vite rendu compte que cette expérience avait le potentiel de changer ma vie.

Me voici quelques jours après mon retour en Acadie, ayant reflété sur mon premier voyage d’études. Au lieu de me sentir épuisée par l’expérience, je me trouve énergisée et excitée par ce défi incroyable. Après avoir passé quatre jours de discussions intenses et stimulantes, je peux vous dire avec toute confiance que l’avenir du travail au Canada est en bonnes mains avec cette équipe de fellows diversifiés, compétents et passionnés. 

Action Canada 2019/2020 Vancouver and Victoria Study Tour

Un grand merci aux personnes suivantes :

  • Anna Jahn, directrice du programme, et Annie Sabourin, présidente du conseil d’administration d’Action Canada, qui ont su accueillir les Fellows à cette première rencontre avec enthousiasme et empathie. 
  • Petros Kusmu, fellow 2018/2019, qui nous a parlé de son expérience comme fellow de l’an dernier. Ses conseils sages et ses anecdotes ont su nous mettre à l’aise et nous ont encouragés.
  • Sadhu Johnston, gestionnaire de la ville de Vancouver, qui nous a donné une bonne description des réussites et des défis dont sa ville fait face actuellement.  Son ouverture d’esprit et ses opinions franches étaient tout de fois généreux et impressionnants.
  • Prof. Mark Winston, qui nous a présenté, très confortablement, l’art important du dialogue.  Cette session a su nous guider dans le monde souvent complexe du dialogue, naviguant des conversations difficiles pour en ressortir de la collaboration.
  • André Juneau, aviseur d’Action Canada et ancien sous-ministre fédéral, qui nous a généreusement offert ses vastes connaissances du fonctionnement complexe du gouvernement fédéral d’Ottawa.
  • Edoardo de Martin, DG de Microsoft Vancouver, et Carol Anne Hilton, fondatrice et PDG du Indigenomics Institute, qui nous ont partagé leurs points de vue uniques et novateurs de l’avenir du travail au Canada.  Sous le format de conférence publique, ces deux experts dans leurs domaines respectifs ont su donner des réponses réfléchies et innovantes à toutes nos questions.
  • Ginger Gosnell-Meyers qui nous a présenté ses données détaillées et complètes d’une étude qu’elle a réalisée au sujet des personnes Autochtones qui vivent dans des centres urbains à travers le Canada.  Sa réflexion au sujet de l’indigénisation des villes était importante et révélante pour notre groupe.
  • Richard Zussman, journaliste à Global et co-auteur de A Matter of Confidence, qui nous a guidés à travers la législature de la Colombie-Britannique et nous a expliqué avec passion le paysage politique fascinant de la province.
  • David Zussman, spécialiste académique du leadership politique, qui nous a captivés avec son charme et ses connaissances impressionnantes du monde du gouvernement du Canada.  Il a même répondu patiemment à nos maintes questions.
  • Suzanne Nault, coach exécutive, qui nous a fait une belle introduction au concept de l’entrainement par les pairs et l’apprentissage par l’action.  Avec son expertise évidente, je suis sûre que tous les fellows seront prêts avec leurs bonnes questions à notre premier rendez-vous à Whitehorse.
  • Elaine Feldman, Guillaume Lavoie et Jane Taber, qui ont accepté le défi d’aider nos groupes de travail pour les prochains 10 mois afin qu’on puisse produire un rapport contribuant au développement du sujet de la nature changeante du travail.  Ces trois mentors vont suivre bravement leurs équipes jusqu’à Ottawa au mois de mars 2020.
  • Finalement, et certainement non les moindres, Anna Jahn, Komlanvi Dodjro et Jonathan Perron-Clow, l’équipe extraordinaire d’Action Canada, qui nous ont organisé un séjour incroyable en C.-B.  Votre dévouement à ce programme est évident et sans vous, toute cette expérience ne serait pas possible.

Maintenant… partons à l’aventure!

Grand merci aux généreux partenaires d’Action Canada : le gouvernement du Canada, Power Corporation du Canada, le gouvernement de la Nouvelle-Écosse, le gouvernement du Québec.

Un merci particulier aux partenaires de ce voyage d’études : SFU Public Square, Wosk Centre for Dialogue et l’Université de Victoria.

Back to top