Il est difficile pour les Canadiennes et Canadiens de faire des choix alimentaires éclairés, et ce, en raison du manques d'informations sur ces différents aspects de l'alimentation. Afin de remédier à la situation, notre groupe de travail a donc décidé de se pencher sur les décisions politiques pouvant améliorer la capacité des Canadiennes et Canadiens à faire ces choix éclairés.

Sommaire exécutif

Les décisions que les Canadiennes et Canadiens prennent chaque jour concernant leur alimentation ont de vastes répercussions. L’alimentation joue un rôle majeur au niveau de notre santé, représente une grande part de nos dépenses, occupe une place importante en ce qui a trait à nos diverses pratiques sociales et culturelles et a un impact majeur sur l’environnement. Pourtant, il est difficile pour les Canadiennes et Canadiens de faire des choix alimentaires éclairés, et ce, en raison du manques d’informations sur ces différents aspects de l’alimentation.

Afin de remédier à la situation, notre groupe de travail a donc décidé de se pencher sur les décisions politiques pouvant améliorer la capacité des Canadiennes et Canadiens à faire ces choix éclairés. Nous avons eu l’occasion d’explorer le sujet lors de nos voyages d’études en Saskatchewan, à Montréal, à Toronto, à Guelph et à Ottawa et via des consltations ainsi que des recherches. Nous nous sommes entretenus avec des experts en agriculture, en hydrologie, en nutrition, en santé, en sécurité alimentaire et en politiques publiques. Nous avons été frappés par la richesse des informations existantes sur certains aspects de l’alimentation, mais également par les lacunes considérables au niveau d’autres aspects. Nous avons constaté que les informations sur la santé et la salubrité alimentaire sont au centre de nombreuses initiatives de littératie alimentaire existantes et nous avons identifié que les dimensions sociaoculturelle et environnementale de l’alimentation sont les deux principaux domaines pouvant bénéficier de davantage d’informations. Nous avons également constaét que des facteurs fondamentaux comme l’abordabilité, la disponibilité et les valeurs d’un individu influencent les choix alimentaires.

Notre groupe de travail envisage un avenir où les Canadiennes et Canadiens pourront continuer à faire des choix alimentaires variés, mais en comprenant mieux les répercussions de ces choix. À cet effet, nous recommandons :

  1. Que le gouvernement et l’industrie mettent en place un étiquetage interactif normalisé et une plateforme en ligne y étant associée;
  2. Que les gouvernements soutiennent la recherche visant à identifier et évaluer les dimensions environnnementale et socioculturelle de l’alimentation;
  3. Que les gouvernements créent des forums sur l’alimentation réunissant des représentatns de la société civile ainsi que des experts et professionnels de l’alimentation pour discuter des questions alimentaires, et ce, dans une optique d’élaboration plus inclusive des politiques.

Merci aux partenaires d’Action Canada :

Back to top