Portons un toast à cinq Canadiens et Canadiennes de l’Atlantique exceptionnels au Banquet de l’Atlantique et au prix Frank-McKenna du Forum des politiques publiques à Halifax.

Le 15 mai nous célébrerons Fred Hyndman, Zita Cobb, Louis R. Comeau, Karen Oldfield et Karina LeBlanc – des leaders qui ont enrichi le Canada et la région de l’Atlantique par leur ingéniosité et leur esprit d’initiative tout au long de leur carrière.

Réservez votre table aujourd’hui


Les personnes que nous honorons

Zita Cobb : entrepreneure sociale pour les arts sur l’île Fogo

Zita Cobb est fondatrice et PDG de Shorefast et hôtelière au Fogo Island Inn. Organisme de bienfaisance canadien enregistré, Shorefast utilise des moyens axés sur les affaires pour favoriser la résilience économique et culturelle de l’île Fogo, à Terre-Neuve, un des plus anciens peuplements du Canada. Après une carrière couronnée de succès dans le secteur de la haute technologie, Mme Cobb est retournée dans son île natale, Fogo, pour contribuer à la croissance d’un autre pilier de l’économie de ce lieu rural unique en son genre. Les réalisations remarquables de Shorefast à ce jour comprennent un ensemble holistique d’initiatives caritatives, notamment le programme d’artiste en résidence de classe mondiale Fogo Island Arts et trois entreprises sociales innovantes dont les surplus d’exploitation sont remis à Shorefast pour être réinvestis dans d’autres travaux de développement communautaire. Plus précisément, Shorefast est à l’origine du Fogo Island Inn, 29 suites primées, du Woodshop sur l’île Fogo et de Fogo Island Fish. Shorefast est un pionnier de la pratique innovante en matière d’étiquetage nutritionnel économique pour ses entreprises sociales, démontrant de manière transparente « où va l’argent ».

En 2016, Mme Cobb a reçu l’Ordre du Canada en reconnaissance du travail de Shorefast en collaboration avec la communauté de l’île Fogo pour assurer un avenir plus solide à ce lieu rural singulier.

Karen Oldfield : chef de file en transformation au port d’Halifax

Sous la direction de Karen Oldfield, l’équipe du port d’Halifax a transformé les secteurs d’activité portuaires traditionnels grâce à une stratégie de diversification dynamique qui a permis de tripler les revenus. Le port d’Halifax est un moteur économique régional générant plus de 12 400 emplois liés aux opérations portuaires. Son impact économique annuel représente plus de 1,7 milliard de dollars. Mme Oldfield dirige l’Administration portuaire d’Halifax dans le cadre de l’élaboration d’un nouveau plan d’infrastructure visant à maintenir sa position solide de porte d’entrée pour les navires de la classe ultra sur la côte atlantique du Canada.

Mme Oldfield est membre du conseil d’administration du Conference Board du Canada. Elle a récemment occupé le poste de présidente du Forum international des femmes du Canada. Elle a également été membre du Conseil consultatif sur la sécurité nationale qui a fourni des conseils par l’entremise du conseiller national auprès du premier ministre du Canada. À l’échelle locale, Mme Oldfield est présidente du conseil des gouverneurs de l’Université Saint Mary’s et membre du conseil d’administration du Halifax Gateway Council.

Fred Hyndman : chef de file du secteur de l’assurance

fred hyndman PPF atlantic dinnerFred Hyndman est un fier habitant de l’Île-du-Prince-Édouard qui a servi le Canada dans les domaines de l’assurance, de l’enseignement supérieur, de la société civile et de la philanthropie. Il a été qualifié de « pilier de la communauté de l’Île-du-Prince-Édouard » par le bureau du Gouverneur général lorsqu’il a reçu l’Ordre du Canada en 2011.

Courtier d’assurances décoré jusqu’à sa retraite en 2017, il a été directeur général et chef de la direction de Hyndman and Company Ltd et a obtenu une bourse de l’Institut d’assurance du Canada en 1975 et un prix du Mérite en 1997.

Il a largement transmis ses connaissances du secteur des assurances et a siégé à plusieurs conseils d’administration, dont ceux de Maritime Electric Co. et de Padinox inc., le fabricant des batteries de cuisine Paderno.

Hyndman a également œuvré dans plusieurs institutions publiques et dans la société civile, notamment en tant qu’administrateur du Holland College, à la Banque du Canada et à la Société canadienne du sang. Plus récemment, il a été président du conseil des gouverneurs de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard.

Il est maintenant à la retraite avec son épouse Shirley et il a deux filles.

Karina LeBlanc : championne des jeunes entrepreneurs

Karina LeBlanc est la directrice générale du Centre Pond-Deshpande à l’Université du Nouveau-Brunswick et du Réseau de recherche sur les politiques sociales au Nouveau-Brunswick (RRPSNB).

Déterminée à soutenir la croissance et le développement des agents de changement motivés, Mme LeBlanc inspire les jeunes, alimente la croissance de l’économie d’impact au Canada atlantique et crée les liens entre les secteurs nécessaires à la mise en place de politiques et de programmes publics fondés sur des données probantes. Elle travaille à créer une économie plus équitable et durable en lançant des initiatives telles que le Programme des étudiants ambassadeurs, l’accélérateur d’entreprises sociales Be.For.Change, le programme de financement d’initiatives Change Maker et NouLAB, une initiative de laboratoires d’innovation sociale pour la province du Nouveau-Brunswick.

Mme LeBlanc possède des diplômes en génie et en gestion financière des universités Western et York. Elle a travaillé dans les secteurs de la fabrication et du marketing pour Procter & Gamble avant de découvrir sa passion pour le démarrage d’entreprises. Avant d’assumer le rôle de première directrice générale du Centre Pond-Deshpande et de directrice générale du RRPSNB, elle a travaillé pour six jeunes entreprises du Canada atlantique qu’elle a également conseillées.

Mme LeBlanc est mère de trois adolescents et est passionnée par l’innovation sociale, la planche à neige et l’apprentissage toute la vie durant.

Louis R. Comeau : leader de l’industrie et défenseur de la langue française

Retraçant ses racines acadiennes jusqu’au début du 17e siècle, Louis R. Comeau a servi sa communauté et son pays dans les secteurs de l’industrie, du gouvernement et de l’éducation.

Il a commencé sa carrière en tant que professeur de mathématiques et de sciences avant d’être élu député de 1968 à 1972 sous l’hon. Robert L. Stanfield. Il est retourné à l’enseignement lorsque la province de la Nouvelle-Écosse l’a nommé président du Collège Sainte-Anne, où il a dirigé le collège dans sa phase de transition vers l’enseignement bilingue et était chargé de revitaliser le programme de français.

En début de carrière, il a eu de nombreuses occasions singulières, notamment la participation à la première Conférence internationale des Nations Unies sur l’environnement à titre de seul délégué parlementaire nord-américain.

Sa carrière professionnelle a pris une autre tournure lorsqu’il a acheté l’entreprise de bois d’œuvre et de matériaux de construction de sa famille. Il a dirigé l’entreprise prospère pendant cinq ans avant d’assumer une responsabilité encore plus grande : la privatisation de Nova Scotia Power Inc. à hauteur de 650 millions de dollars. Il a été président et chef de la direction de l’utilité électrique pendant 13 ans.

En 1995, le gouvernement du Canada lui a demandé de participer à la privatisation de NAV Canada, une transaction de 3 milliards de dollars. La société à but non lucratif a depuis remporté des prix pour le système de navigation le mieux géré du monde.

Comeau a été récipiendaire de l’Ordre du Canada en 2002. Avec Clarice Thériault, il a élevé trois enfants et ils ont cinq petits-enfants.

Inscrivez-vous dès maintenant

Back to top