Bien que les défenseurs et défenseures des droits de l’enfant des quatre coins du pays plaident depuis des décennies pour des investissements dans la garde d’enfants, ce secteur a été largement exclu de l’investissement de base du Canada dans l’infrastructure sociale. En effet, la garde d’enfants relève de la compétence provinciale, ce qui a conduit à une grande diversité d’offres partout au pays. Alors que le gouvernement fédéral s’efforce d’être le premier à donner suite à la promesse de la garde d’enfants pour tous et toutes, les questions d’abordabilité, d’accessibilité, de qualité et d’inclusion figureront au même registre que les principales préoccupations de négociations sur la compétence.

Le Forum des politiques publiques cherchera à savoir comment instaurer un système national de garde d’enfants axé sur l’abordabilité, l’accessibilité, la qualité et l’inclusion, tout en abordant les principaux compromis politiques pour atteindre cet objectif. Un rapport pourrait répondre aux questions suivantes :

  • Comment le gouvernement fédéral pourrait-il être un partenaire efficace dans la garde d’enfants?
  • Quels aspects devraient être pris en compte pour déterminer ce qui constitue des soins de qualité?
  • Qu’entend-on par service abordable et comment peut-on atteindre l’abordabilité en période de déficits budgétaires?
  • Comment peut-on rendre ce service accessible et quelles formes l’accessibilité prendra-t-elle?
  • Quels modèles, et quelles barrières, contribuent ou nuisent à l’inclusion?
Back to top