À propos du projet : Le Forum des politiques publiques (FPP) prépare actuellement un document de réflexion sur la désinformation en science et en médecine dans le contexte de la COVID-19. L’objectif est de dresser l’état des lieux en matière de désinformation et de documenter les efforts d’atténuation des effets en vue d’éclairer la discussion sur les meilleures façons pour les autorités et les entreprises médiatiques – tant les médias sociaux que les médias d’information traditionnels – de lutter contre le phénomène. Ce rapport sera suivi d’une table ronde d’experts (virtuelle) qui servira de tribune pour discuter plus à fond et évaluer les retombées du rapport.

La désinformation entraîne un nivellement par le bas. Elle nuit au savoir et à la compréhension, sème la confusion et favorise la prise de mauvaises décisions. La distorsion de l’information scientifique et sanitaire menace la santé publique et la bonne gouvernance. Elle vise à remplacer les faits par la fiction et à convertir la confiance du public en peur. En fin de compte, elle constitue une attaque contre la vérité, la confiance et les retombées sociales positives.

La COVID-19 représente une occasion unique, quoiqu’inquiétante, d’étudier davantage la diffusion de désinformation scientifique. Cette propagation de désinformation et de mésinformation (la première étant délibérée, la seconde résultant de l’ignorance) sur la santé et la science est une grave manifestation d’un problème plus vaste. Ce projet est une suite de la plateforme Démocratie numérique du FPP et s’appuie sur des travaux antérieurs portant sur les médias, la démocratie et la gouvernance. Dans le cadre de ce projet, le FPP travaille avec des partenaires et ses membres afin de comprendre la nature du problème que représentent la mésinformation et la désinformation en science et en santé au Canada, de répertorier les solutions proposées actuellement et d’élaborer un cadre conceptuel pour de nouvelles avenues politiques par lesquelles on pourra s’attaquer aux problèmes.

Le rapport est rédigé par Christopher Dornan, professeur à l’École de journalisme et de communication de l’Université Carleton. Il possède un diplôme en histoire et philosophie des sciences de l’Université de Cambridge et un doctorat en communication scientifique de l’Université McGill. Plus récemment, il a signé Dezinformatsiya: the past, present and future of “fake news”, un document de réflexion préparé pour la Commission canadienne pour l’UNESCO en 2017, et How to Navigate a Media Environment Awash in Manipulation, Falsehood, Hysteria, Vitriol, Hyper-Partisan Deceit and Pernicious Algorithms: A Guide for the Conscientious Citizen, une étude préparée pour le Comité canadien pour la liberté de la presse et la Commission canadienne pour l’UNESCO en 2019.

Back to top