Pris dans l’étau : le Canada face à la rivalité stratégique États-Unis-Chine

Date et heure

le mardi 19 novembre 2019
17h00 à 21h00

Lieu

Centre Shaw
55, promenade Colonel By, Ottawa (Ontario) K1N 9J2

Montrer la carte

Inscrivez-vous maintenant

 

Il n’y a pas de relation plus importante dans le monde aujourd’hui que celle qui existe entre les États-Unis et la Chine. Et il n’y a pas deux relations plus importantes pour le Canada que celles qu’il entretient avec son allié de longue date au sud et avec la nouvelle superpuissance de l’autre côté du Pacifique. Comme annoncé depuis longtemps, la montée de la Chine est en train de changer le cours de l’histoire. Les gouvernements, les entreprises, les établissements d’enseignement post-secondaire, les citoyens et citoyennes – tout le monde – se démènent pour s’adapter au changement rapide des réalités géopolitiques, sans doute le plus profond depuis que la montée des États-Unis a éclipsé la domination de l’Empire britannique à la fin de XIXe siècle. Le Canada se retrouve pris dans l’étau entre un très bon ami dont l’ardeur pour notre relation s’est refroidie et un nouveau voisin prêt à faire jouer ses muscles.

La façon dont cette puissance montante et cette puissance établie apprendront à interagir déterminera la suite de l’histoire. Si tout se passe bien – comme cela a été le cas entre la Grande-Bretagne et les États-Unis –, le monde s’en portera mieux. Si cela se passe mal, comme pendant la période précédant la Première Guerre mondiale, il faudra se préparer à en subir les conséquences cataclysmiques. Au milieu, se trouve une nouvelle guerre froide.

Personne ne connaît cette situation mieux que M. Graham Allison, doyen fondateur de la Kennedy School of Government à l’Université Harvard et créateur d’un concept de puissance qu’il a appelé le Piège de Thucydide. Selon lui, il n’y a rien d’inévitable dans la façon dont une nouvelle puissance et une puissance dominante entretiennent leurs relations. Mais il faut rester prudent. Sous-estimer les dangers ne ferait qu’accroître les risques. Les surestimer fermerait la voie à l’entente. Tout dépend du leadership, des institutions de gouvernance et de la politique.

Le Canada ne sait que trop bien ce que c’est que d’être pris entre les volontés de ces deux grandes puissances. Comment gérons-nous leurs relations tendues? Comment causer le moins de dommages possibles à notre économie et à notre souveraineté tout en défendant nos idéaux de justice? Comment jouer un rôle constructif pour assurer que les États-Unis et la Chine gèrent bien leurs différences stratégiques.

Le 19 novembre, joignez-vous à nous ainsi qu’à Graham Allison, ex-doyen de la John F. Kennedy School of Government à l’université Harvard, ancien secrétaire adjoint à la Défense et auteur de Destined for War: Can America and China Escape Thucydides’s Trap? [Destinés pour la guerre –  l’Amérique et la Chine dans le Piège de Thucydide?] M. Allison sera accompagné de Luiza Savage, directrice éditoriale du contenu multiplateformes et directrice générale au Canada de POLITICO, ainsi que de Pascale Massot, professeure adjointe à l’École d’études politiques de l’Université d’Ottawa.

Si vous voulez être informé(e) sur la relation la plus importante du XXIe siècle, vous devez écouter M. Allison.

S’inscrire maintenant

Plus de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Nina Newman.

NOUVEAU

L’Académie du FPP offre une occasion d’apprentissage unique aux hauts fonctionnaires :

Atelier de l’Académie du FPP pour les cadres supérieurs : La Chine et les répercussions politiques d’une nouvelle guerre froide

Date : Le mardi 19 novembre

Heure : de 9 h à 16 h

Lieu : Ottawa

La guerre froide entre l’Ouest et le bloc soviétique a touché presque tous les aspects de la politique. Aujourd’hui, il se dessine entre les États-Unis et la Chine une nouvelle rivalité stratégique qui influera sur des activités gouvernementales aussi variées que le commerce et les investissements, la science et la technologie, le développement de l’Arctique, la recherche, les ressources naturelles, l’agriculture, la santé publique, l’environnement, les transports, les finances et, bien sûr, la sécurité nationale et la défense. Si vous travaillez dans l’administration publique, ou encore dans les secteurs des affaires, des études postsecondaires, de la main-d’œuvre ou des ONG, comprendre la Chine n’est plus une compétence facultative; il s’agit d’une responsabilité obligatoire et inéluctable.

Cet atelier spécial d’une journée, qui se tiendra avant le dîner d’automne, fournira aux leaders de tous les secteurs l’information dont ils ont besoin pour réfléchir aux importants défis qui attendent leur organisation en matière de politique publique et qui découlent de l’état actuel des relations entre la Chine et les États-Unis, ainsi qu’aux répercussions pour le Canada. L’atelier comportera des présentations d’experts canadiens et internationaux sur la Chine. Les participants et participantes prendront part à des séances interactives qui feront intervenir tout un éventail de points de vue, et ils auront l’occasion d’élaborer des cadres pratiques pour la mise en œuvre de politiques efficaces.

Les frais d’inscription à l’atelier comprennent un billet pour le dîner d’automne : 750 $ pour les membres et 900 $ pour les non-membres.

S’inscrire à l’atelier

Merci à notre partenaire principal:

 

Merci à nos commanditaires:

 

Inscrivez-vous maintenant

Back to top