En février 2018, le FPP a organisé le premier Sommet de l'inclusion numérique de l'Ontario. Les conversations dynamiques ont mené à plusieurs suggestions et portent, nous l'espérons, à de l'action concrète pour rendre le monde numérique accessible à tous.

Téléchargez le rapport

En février 2018, le Forum des politiques publiques (FPP) et le Gouvernement de l’Ontario ont travaillé ensemble pour organiser le premier Sommet de l’inclusion numérique de l’Ontario pour discuter l’inclusion numérique, partager des connaissances et identifier des lacunes politiques et des opportunités de recherche. Le Sommet a aussi façonné une compréhension commune de l’inclusion numérique et, nous l’espérons, lancera des collaborations multi-sectorielles.

Le Sommet a pris place le vendredi 9 février et samedi 10 février. Une journée de fin de semaine a été incluse pour s’assurer que ceux qui s’intéressaient aux enjeux liés à l’inclusion numérique mais qui ne travaille pas dans ce domaine puissent particier à la conversation.

Chaque jour avait des objectifs distincts. Le 9 février, un survol de l’inclusion numérique a créé une compréhension partagée du sujet. Des discours principaux ainsi que des courtes présentations offertes par des professionnels dans le domaine. Ces présentations ont été choisies à la suite d’un appel à propositions durant laquelle plus de 60 soumissions des secteurs public, privé, académique et à but non-lucratif/communautaire ont été reçues.

Le 10 février, les participants ont partagé leurs connaissances de l’inclusion numérique, participe à des conversations facilitées et des activités en petitsgroupes. Il y avait trois sessions sur l’inclusion numérique à travers de différentes dimensions, secteurs et domaines. Chaque séance de groupe a été précédée par des présentations rapides de professionnels tirées encore une fois de l’appel de propositions.

Ce rapport, disponible en anglais, offre un sommaire du contenu discuté lors du Sommet. L’enregistrement vidéo de toutes les sessions est disponible sur la page récapitulative de l’événement. Tous les discours et présentations étaient en anglais.

Téléchargez le rapport

Back to top